Rénovation énergétique et architecturale : jamais l’un sans l’autre !

La question de la rénovation énergétique se pose généralement au moment du ravalement, ce dernier ayant peu de sens s’il n’est pas associé à une Isolation Thermique par l’Extérieur. Parmi les métiers de la rénovation énergétique, celui d’architecte est bien spécifique. Il ne s’agit pas de travailler à partir d’une page blanche, mais de requalifier de l’existant. Sa vision globale est indispensable pour pouvoir mener à bien le projet de rénovation. 

Silvia BO architecte chez Île-de-France Energies nous en dit plus sur sa mission

Quels sont les objectifs d’une rénovation énergétique et architecturale ?

Silvia : Les objectifs d’une rénovation énergétique et architecturale globale sont de garantir la pérennité de l’enveloppe du bâtiment grâce au traitement des désordres existants et d’apporter des solutions techniques pour améliorer son efficacité énergétique ainsi que le confort de ses occupants tout en conservant l’identité du bâtiment et de son environnement.

En quoi consiste votre mission ?

Silvia : Ma mission est intégrée dans un processus de réflexion globale sur le bâtiment existant, qui de manière générale ne répond plus aux exigences actuelles d’un point de vue esthétique, fonctionnel, de confort et de respect de l’environnement. L’amélioration de l’esthétique passe nécessairement par le ravalement qui sera associé à une isolation thermique par l’extérieur pour plus d’efficacité énergétique.

Quelles sont les différentes étapes de mise en place du projet de rénovation énergétique ?

Silvia : Dans un premier temps, il est nécessaire de faire un état des lieux de l’enveloppe bâti, de ses multiples pathologies et de la performance de ses composants. A ce stade, on vérifie également le respect des normes de sécurité incendie et d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Des nouveaux usages des espaces communs peuvent aussi être envisagés lors d’une intervention sur un bâtiment collectif d’habitation (réaménagement des halls d’entrée, création de locaux vélos, condamnation des vide-ordures, espaces végétalisés, systèmes de récupération d’eaux de pluie…).

Les différents points d’amélioration possibles sont évalués en fonction de leur urgence, l’impact sur le confort des occupants et le potentiel de gains énergétiques qu’ils peuvent apporter.

Une fois qu’un programme de travaux est choisi en concertation avec les autres acteurs du projet, l’architecte accompagne les copropriétaires dans le choix des matériaux, le traitement des détails techniques et des finitions. Il s’occupe ensuite de réaliser les pièces graphiques illustrant la nouvelle image du bâtiment. Ce projet doit respecter les prescriptions du Plan Local d’Urbanisme (PLU) et être validé par les services d’Urbanisme de la Ville suite à la présentation d’un dossier de Déclaration Préalable. L’architecte estime également les coûts et rédige les documents nécessaires à la consultation des entreprises qui réaliseront les travaux. Il analyse ensuite ces offres et assiste le Conseil Syndical dans le choix des entreprises et la contractualisation.

Comment s’articule la mission de l’architecte avec le travail des autres acteurs du projet ?

Silvia : Une rénovation énergétique et architecturale est un projet mené du début à la fin par un ensemble d’acteurs avec des compétences variées et complémentaires : l’architecte, l’ingénieur thermique et fluides et l’ingénieur financier. Ils définissent ensemble le bouquet travaux le plus adapté aux exigences du bâtiment. Il s’agit de préparer le bâtiment à affronter les prochaines décennies en faisant concorder un projet esthétique, techniquement performant et accessible financièrement pour l’ensemble des copropriétaires.

Pour cela, dans la définition des scénarii de travaux, le trio architecte, ingénieur thermique et ingénieur financier va prendre en considération les gains énergétiques apportés par chaque amélioration afin d’atteindre le maximum d’aides mobilisables. Ce travail d’ingénierie financière est impératif pour définir le scénario le mieux adapté aux attentes et au budget de la copropriété.

Quelles sont les qualités d’un architecte en rénovation énergétique ?

Silvia : II doit avoir une certaine sensibilité pour percevoir le potentiel du bâtiment : les atouts à valoriser et les points faibles à améliorer. Il doit chercher à apporter une touche de contemporanéité et un meilleur confort d’usage aux occupants, tout en garantissant une l’intégration harmonieuse du bâtiment dans son environnement.

Enfin, il doit être à l’écoute du maître d’ouvrage, capable de comprendre ses exigences et répondre à ses demandes, malgré les contraintes techniques et budgétaires propres à l’existant. Ses connaissances en matière d’urbanisme sont un réel atout pour mener à bien le projet de rénovation, surtout lorsqu’il s’agit d’intervenir sur la structure de l’immeuble et/ou sur son aspect esthétique.